✔ Animaux ✔ Chats ✔ Chiens

Accueil » Les différentes maladies des grands et petits chiens

Les différentes maladies des grands et petits chiens

Quand on a un chien, on a vraiment envie qu’il soit en bonne santé
pour le garder auprès de soi le plus longtemps possible. C’est tout
à fait normal et légitime. Pour que cela puisse se faire, il y a de bonnes pratiques à acquérir comme la visite annuelle chez le vétérinaire pour la vaccination et un contrôle complet. Bien entendu, on pense aussi aux antiparasitaires et aux vermifuges ainsi qu’à une alimentation de qualité. En respectant ces différents points, on a de fortes chances d’avoir un toutou en pleine forme.
Malheureusement, aucun chien n’est à l’abri d’une mauvaise période ou d’une maladie. Cela peut arriver et il ne faut pas s’en vouloir.
Certaines races ont aussi des prédispositions génétiques. Mais cela peut aussi être le cas pour certains types de chiens. Par exemple, il y a des maladies qui touchent plus les grands chiens et d’autres, plutôt les petits chiens. Voyons les différences pouvant exister.

Chez les grands chiens

Pour les grands chiens, comme le Bouvier bernois, le braque de Weimar, le labrador et beaucoup d’autres, les problèmes de santé
qui les touchent, sont principalement dus à leur taille. En effet,
comme ils ont plus grands et plus lourds que les autres chiens, cela peut avoir une incidence sur le physique. Que ce soit les os ou les organes.

La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est un problème orthopédique caractérisé par un développement anormal de l’articulation de la hanche entraînant une usure sur le long terme. Comme cela est en lien avec le poids de l’animal, ce sont souvent les grands chiens qui sont touchés. Une pression plus importante qui, avec le temps,
provoque cette affection. De plus, beaucoup d’entre eux sont très actifs et ont une âme de chasseur qui les incitent à beaucoup courir, ce qui fait aussi travailler l’articulation de la hanche.

Les conséquences peuvent être de la simple boiterie à
l’incapacité totale de marcher. Heureusement, certains traitements sont efficaces.

La torsion de l’estomac

Comme pour la dysplasie de la hanche, la torsion de l’estomac peut arriver à tous les chiens, mais ceux de grandes tailles sont fréquemment plus touchés. Par exemple,
il n’est pas rare que le Braque de Weimar soit touché par ce problème de santé
.

C’est un problème qui peut être vraiment grave, car habituellement mortel s’il n’y a pas une assistance très rapide.

Pour faire simple, il s’agit d’une dilatation de l’estomac qui se tord sur lui-même. Cela a divers conséquences comme une difficulté
de la circulation sanguine vers les autres organes du corps.

Le chien salive généralement beaucoup et devient de plus en plus faible quand cela se produit avec une respiration excessive.
Direction donc le vétérinaire, si un de ces symptômes apparaît.

Les grands chiens sont souvent plus touchés, car ils ont une poitrine plus profonde et donc plus de risques que l’estomac se retourne. De plus, comme cela est souvent causé par de l’exercice après un repas, les grands chiens sont souvent concernés. On peut donc diminuer ce risque en donnant des repas plus légers et en restant tranquilles après.

Les pathologies cardiovasculaires

Les grands chiens tels que les labradors ou les bergers allemands sont plus susceptibles d’avoir de problèmes au cœur que les chiens de petite taille. Cela est dû à plusieurs facteurs, mais la première cause est évidemment que le cœur est plus grand et peut donc s’épuiser à plus ou moins long terme. De plus, les grands chiens ont tendance à prendre du poids facilement, et comme pour l’humain, la surcharge pondérale est un ennemi du cœur. Il faut donc être très vigilant sur le poids de son toutou quand c’est un grand gabarit.

Certains chiens comme le Braque de Weimar sont aussi très sensibles et aisément stressés, ce qui n’aide pas non plus pour la santé cardiaque. Avoir un environnement zen permet aussi d’améliorer cet aspect.

Certains cancers

Malheureusement, certains grands chiens peuvent aussi être touchés par certains cancers spécifiques comme le cancer des os.
C’est un facteur héréditaire et génétique qui peut par exemple toucher le Bouvier Bernois. De plus, du fait de la croissance rapide de ces chiens, cela entraîne des mutations génétiques pouvant provoquer des cancers.

Chez les petits chiens

Encore une fois, même si ce n’est pas une généralité, les maladies qui touchent les plus petits chiens sont de temps en temps la conséquence de ce physique. Par exemple, certains petits chiens ont un métabolisme plus rapide et peuvent donc être en hypoglycémie. Ceux qui ne sont pas actifs et préfèrent le canapé
peuvent grossir rapidement et donc être sujets à des maladies en lien avec cette prise de poids. Voici quelques exemples concrets qui peuvent toucher tous les chiens de petites tailles ou parfois certaines races de cette catégorie de toutous.

Les problèmes dentaires

Certains chiens ont une dentition plus rapprochée, ce qui augmente la formation de tartre qui est la principale cause de la maladie parodontale. Celle-ci peut entraîner la chute des dents,
mais ce n’est pas toujours le cas. Il y a des moyens de prévention comme brosser les dents du chien ou encore réaliser des détartrages réguliers chez le vétérinaire.

La toux du chenil

La toux du chenil est une maladie contagieuse et qui se propage via les sécrétions salivaires. Elle entraîne une forte toux et des difficultés respiratoires à cause d’une bactérie. C’est de temps en temps compliqué de soigner cette pathologie qui peut durer de longues semaines. On met en place un traitement par antibiotique la majorité du temps.

Revenir en haut de page