Chez Chatonne ūüźĪ

‚úĒ Animaux ‚úĒ Chats ‚úĒ Chiens

La vitamine C est-elle adaptée aux chiens ?

Les chiens, contrairement aux humains, sont des animaux capables de produire de la vitamine C dans leur corps, c’est pourquoi les experts consid√®rent qu’une suppl√©mentation est inutile. Cependant, dans certains cas cliniques, cette vitamine est devenue une grande alli√©e pour r√©tablir efficacement la sant√© de votre animal.

La vitamine C (acide ascorbique) est une vitamine soluble dans l’eau, qui se dissout dans l’eau. Une fois ing√©r√©e, la quantit√© restante est √©limin√©e dans l’urine. Chez l’homme, une petite quantit√© de r√©serve est stock√©e ; cependant, √©tant donn√© son importance pour une croissance et un d√©veloppement normaux, son apport est n√©cessaire sur une base r√©guli√®re afin d’√©viter les p√©nuries dans l’organisme.

La vitamine C forme une prot√©ine essentielle √† la synth√®se du collag√®ne, elle favorise donc la r√©paration des tissus, du cartilage, des tendons, des ligaments et de la peau. Elle pr√©vient √©galement les h√©morragies capillaires et restaure les vaisseaux sanguins ; elle maintient √©galement les dents en bon √©tat. Il est √©galement essentiel d’aider √† la cicatrisation des blessures et de r√©g√©n√©rer le tissu cicatriciel. De plus, elle aide au processus d’absorption du fer et est la vitamine qui lutte contre les radicaux libres, gr√Ęce √† ses propri√©t√©s antioxydantes.

Contrairement aux chiens, les gens ne produisent pas eux-m√™mes de vitamine C et ne la stockent pas en grande quantit√©. C’est pourquoi il est important de consommer des aliments riches en acide ascorbique dans le cadre de l’alimentation.

  • La vitamine C et son pouvoir antioxydant
  • Les chiens et leur fonction endog√®ne
  • Les cas cliniques et leur gu√©rison
  • Les pr√©cautions √† prendre en cas de surcharge

La vitamine C et son pouvoir antioxydant

L’une des principales propri√©t√©s de la vitamine C est son pouvoir antioxydant. Nous connaissons par oxydation la r√©action chimique que pr√©sente l’oxyg√®ne lorsqu’il est combin√© √† une autre substance ; en ce sens, au cours du m√©tabolisme, les calories consomm√©es par votre chien sont trait√©es par oxydation. Cependant, trop ou trop peu d’oxyg√®ne pr√©sent dans son syst√®me peut g√©n√©rer des radicaux libres ; des sous-produits toxiques capables de d√©t√©riorer la structure cellulaire, d’alt√©rer les codes de l’ADN et m√™me la r√©ponse immunitaire.

La vitamine C agit comme un pont intercepteur d’oxyg√®ne et comme un √©l√©ment qui √©limine les radicaux libres, prot√©geant ainsi les cellules d’une √©ventuelle alt√©ration ou destruction par oxydation. C’est pourquoi il s’agit d’un micronutriment qui inhibe la d√©g√©n√©rescence du collag√®ne et des tissus ; il agit avec des min√©raux et d’autres vitamines pour que les chiens puissent prot√©ger leur syst√®me.

Les chiens et leur fonction endogène

Il est bien connu que la vitamine C joue un r√īle fondamental dans de nombreuses fonctions organiques des √™tres vivants ; cependant, en ce qui concerne les chiens, certaines particularit√©s doivent √™tre soulign√©es. Ces animaux, comme les chats, sont capables de synth√©tiser la vitamine C de mani√®re endog√®ne. C’est-√†-dire qu’√† partir du glucose de leur foie, ils peuvent synth√©tiser jusqu’√† 40 mg/kg par jour ; une quantit√© suffisante pour que leur organisme soit maintenu et d√©velopp√© de mani√®re ad√©quate.

C’est pourquoi les experts s’accordent √† dire que cette vitamine ne devrait pas √™tre administr√©e √† ces animaux (√† quelques exceptions pr√®s), √©tant donn√© leur capacit√© √† la produire eux-m√™mes. De m√™me, il n’est pas obligatoire pour les fabricants d’aliments pour chiens et chats de l’inclure dans la formulation ou de le mentionner sur l’√©tiquette.

Les cas cliniques et leur guérison

Des experts v√©t√©rinaires ont men√© des √©tudes pour √©tablir les b√©n√©fices th√©rapeutiques de la vitamine C dans certains cas cliniques. En ce sens, nous avons que ce micronutriment s’est r√©v√©l√© √™tre la meilleure vitamine pour les chiensCela a eu un impact significatif sur la r√©cup√©ration des chiens qui ont √©t√© affect√©s par le virus de la maladie de Carr√©. Pour cela, en 1967, Belfield a limit√© le b√©n√©fice de la vitamine C en application intraveineuse pendant trois jours de traitement, dans une population de 10 chiens malades.

De plus, en 1963, Matsuda a test√© les effets antioxydants de cette vitamine chez des chiens ayant subi des br√Ľlures ; dans ces cas, le stress oxydatif, la perte de liquide et la perte de prot√©ines microvasculaires ont √©t√© r√©duits. De plus, en 1969, Leveque a d√©montr√© que la vitamine C √©tait un √©l√©ment cl√© dans le r√©tablissement des troubles affectant le syst√®me nerveux central en menant des √©tudes sur 16 chiens atteints de cette maladie.

En 2004, Shiroshita-Takeshita a rapport√© l’effet b√©n√©fique de la vitamine C sur les chiens souffrant de probl√®mes cardiaques, qui ont montr√© une am√©lioration de leurs √©pisodes de tachycardie. En outre, compte tenu de son r√īle dans la pr√©servation du collag√®ne, l’acide ascorbique contribue √† retarder les troubles d√©g√©n√©ratifs tels que la dysplasie de la hanche.

De plus, chez les chiens atteints du syndrome de dysfonctionnement cognitif, il a √©t√© d√©montr√© que la vitamine C r√©duit les sympt√īmes de cette maladie, une pathologie analogue √† la d√©mence chez l’homme.

Les précautions à prendre en cas de surcharge

La plupart du temps, l’administration de vitamine C aux animaux est sans danger. Cependant, certains propri√©taires d’animaux de compagnie soucieux de pr√©venir certaines maladies compl√®tent leurs chiens avec des doses √©lev√©es, ce qui est inutile et souvent nocif.

Selon de nombreuses √©tudes, la suppl√©mentation, loin d’√™tre b√©n√©fique, pr√©sente des contre-indications ; cela est d√Ľ au risque de calculs urinaires (urolithiase), qui se d√©veloppent lorsque l’oxalate de calcium (acide ascorbique) est √©limin√© dans l’urine. D’autre part, la diarrh√©e et l’irritation intestinale sont des pathologies qui peuvent √™tre g√©n√©r√©es par l’ingestion de fortes doses de vitamine C ; m√™me, dans des cas sp√©cifiques, certains chiens pourraient d√©velopper une an√©mie.

Il est conseill√© de tenir compte de la race de l’animal lors de la prise d’un compl√©ment de vitamine C, car il existe des races qui pr√©sentent un risque plus √©lev√© de cr√©er des calculs r√©naux, telles que : schnauzer, yorkshire terrier, lhassa apso, caniche miniature, shih tzu et bichon fris√©.

C’est pourquoi la meilleure solution consiste √† donner √† votre animal un repas nutritif et √©quilibr√©, avec des ingr√©dients adapt√©s √† sa race et √† son √Ęge. De m√™me, si vous constatez des sympt√īmes de maladie, n’h√©sitez pas √† consulter votre v√©t√©rinaire et surtout, √©vitez l’autom√©dication pour votre chien. N’oubliez pas que la vitamine C, malgr√© toutes ses propri√©t√©s et ses bienfaits, n’est peut-√™tre pas la bonne pour votre animal de compagnie.

Avatar

Laurence

Revenir en haut de page